Parcours

Judith Bormand est une artiste et photographe née en 1984.

Après l’obtention d’une licence 3 d’Histoire de l’art à l’université Paris 1 puis du diplôme de l’École nationale supérieure Louis-Lumière, elle mène un travail sur les mutations de l’espace urbain, en s’attachant en particulier à la figure du chantier, qui devient territoire de déambulation, champ d’exploration et de fantasme. Les notions d’entre-deux et de passage sont centrales dans le propos, le chantier contenant intrinsèquement ces problématiques : entre ancien et nouveau, entre nature et culture, enfin terrain en devenir et transitoire par définition. Autant de thématiques qui trouveront par la suite un écho dans ses différents projets.

Elle entame en parallèle des collaborations avec des agences d’architecture, pour lesquelles elle pose un regard sensible sur les œuvres bâties, achevées ou en construction.

Menant un travail personnel et plastique sur la question du paysage, du territoire et plus précisément sur la notion de lieu, elle intègre le master d’Arts plastiques Photographie et art contemporain de l’université Paris 8. Elle concentre alors ses recherches sur l’atmosphère, un élément qui pourrait constituer, de manière fondamentale, l’identité du dit lieu. Une sensibilité qui lui vient, entre autres, d’un goût prononcé pour le cinéma. En effet, en soulignant le potentiel énigmatique des lieux et éléments photographiés, c’est la part de fiction que sous-tend le réel qui est notamment interrogée.

Le caractère frontal de ses images – Walker Evans et Eugène Atget font partie de ses références, aux côtés de Patrick Faigenbaum ou d’Éric Poitevin – et la distance apparente qui pourrait y être d’abord associée sont pourtant liés à une photographie de la sensation.

Si le lieu est le sujet principal, la notion d’apparition est également au centre de ses préoccupations. La photographe fait émerger, sortir de l’ombre, ce qui habituellement n’est pas vu, du moins pas ou peu regardé. Les éléments, parfois relégués, qui constituent l’espace, surgissent pour devenir sujet. L’apparition des formes est déclencheuse de la prise de vue. La question du voile, du rideau et par extension celle du dévoilement, inhérente à la photographie, est perceptible.

Conciliant dans sa pratique travaux de commandes et travaux personnels, elle est également intervenue en tant qu’artiste à des ateliers de sensibilisation aux problématiques de l’image et de la photographie avec la Maison du Geste et de l’Image.

Elle est engagée dans le collectif DIAPH 8 et compte parmi les quatre membres fondatrices de son pôle Édition.

Formation

2019 - Master 2 d'Arts plastiques parcours Photographie et Art contemporain, université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis, mention Très Bien
2009 - Diplômée de l’École nationale supérieure Louis-Lumière section Photographie, mention Très Bien
2006 - Ateliers des Beaux-Arts de la Ville de Paris, cycle préparatoire aux écoles d’art, « image numérique et impression »
2005 - Licence 3 d’Histoire de l’art, université Paris 1 Panthéon – Sorbonne

Expositions - Publications

2020/2021 - Exposition Écrans partagés, la photographie après 31 ans de Web, par le Collectif Diaph8, du 16 octobre 2020 au 10 octobre 2021, inauguration du Lavoir Numérique, Gentilly

2021 - Exposition collective Précipité, Mains d'OEuvres, Saint-Ouen et publication du catalogue de l’exposition, éditions Diaph8

2020 - Publication dans la monographie des architectes Jakob + MacFarlane, introduction Philip Jodidio, aux éditions Flammarion, novembre 2020

2020 - Publication dans la revue 591 dirigée par Jean-François Bory, aux éditions Terracol, mai 2020

2020 - Sortie de l’ouvrage Écart, éditions Diaph8, conception et publication. Exposition à l’occasion du lancement du livre, Paris 18e

2018 - Série Station, projet Un Mur d'Images, Collectif Diaph8, Nuit Blanche 2018, Paris 19e

2015 - Exposition FICTION - Un regard sur Le Louxor, Le Louxor - Palais du Cinéma, Paris 10e

2011 - Exposition Chantier(s), Rencontres Photographiques du Xeme arrondissement, Paris 10e

2010 - Finaliste du concours de la Mutuelle des Architectes de France – jury présidé par Raymond Depardon

2009 - Exposition du projet collectif ENTRE , Biennale de Phodar, Pleven, Bulgarie

2009 - Exposition du projet collectif ENTRE, Photomonth de Londres, Pebbledash Gallery, Londres

2009 - Exposition On n’a pas tous les jours 20 ans, commissariat Christian Caujolle,
Rencontres Internationales de la Photographie 2009, Arles

2009 - Exposition du projet AME, Envers et Décor, Cinémathèque française, Paris 12e

2008 - Exposition du projet collectif ENTRE, Mois de la Photo 2008, IN, Paris 3e

2006 - Exposition collective Agraph, série Paysages urbains, lieux en mutation, Paris 15e